Quid des éco-hameaux actuels

J’en viens à mon troisième et principal point, celui qui motive le projet ici présenté. Que se passe-t-il lorsque des écolos alpha en ont raz la couenne d’être des verts solitaires et tentent de se réunir en mini-sociétés, collectifs, associations, villages ? C’est la problématique de l’éco-village tel qu’il existe actuellement. Dans le milieu écolo, on appelle cela la théorie des ilotistes : des verts solitaires qui se réunissent en villages sensés grossir, grossir, et un jour, inch’allah, submerger la société de consommation. Le grand soir écolo.

En pratique, j’observe que la séquence est souvent la suivante :

  1. Un groupe de verts solitaires achète un corps de ferme, ou un village en ruine, ou un terrain pour monter des yourtes ;
  2. Le groupe passe des années à reconstruire le village en mode écolo ou à apprendre à planter des salsifis, ce qui se traduit souvent par le départ d’une partie d’entre eux (ceux qui préfèrent les brocolis en boite) ;
  3. Si le groupe fonctionne en mode communauté, à un moment, le PFH (putain de facteur humain) intervient, comme dans tout groupe humain. Lorsqu’il y a des tensions, c’est l’occasion de s’apercevoir que, tout compte fait, on aime bien parfois être « chez soi » ;
  4. Si le groupe passe au mode « chacun chez soi et les vaches seront bien gardées», bientôt les écologistes alpha se lambdaisent, le village se gentryfie et on aboutit à la création de foyers écolo mais individuels. On retourne alors très vite dans le modèle de base de notre société, en version écolo, mais en version chacun pour soi quand même. Avec une empreinte carbone un peu en dessous de la moyenne, mais nettement au-dessus de la division par 4 ou 5 dont j’ai parlé plus haut. Cette conclusion-là n’est pas spectaculaire : hélas, c’est la plus fréquente et surtout la plus terrible dans sa signification, car elle implique une écologie uniquement tournée vers le confort matériel et moral d’une certaine catégorie de la population. Une espèce de soft greenwashing qui, à mon avis, occulte les vrais enjeux.
Please follow and like us:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *